Hôtel-Dieu

Plus vieil hôpital de Paris, l’Hôtel-Dieu a été fondé au VII siècle par saint Landry, évêque de la capitale. Il s’agissait alors davantage d’accueillir les malades que de les soigner. Indigents et pélerins y trouvaient aussi refuge. Cette hospitalité universelle entraînait une influence considérable, jusqu’à 9000 personnes par jour au début du XVIIIe siècle. Les services spécialisés n’existant pas, parturientes, enfants abandonnés, malades contagieux, victime de la disette et voyageurs s’entassaient pêle-mêle, se partageant les quelques lignes mis à leur disposition. La mortalité était phénoménale. La reconstruction totale de l’Hôtel-Dieu fit parti des travaux du baron Haussmann, sous le second Empire. Le nouvel établissement se distingua alors par sa modernité. Fait inusité, il prenait en compte le confort des malades : non seulement, ils étaient installés dans les chambres ne comptant que deux à huit lits, mais ils disposaient aussi d’un agréable jardin intérieur et un salon de détente. La circulation avait été pensée de façon à éviter de la fatigue personnelle. Cette conception fut plébiscitée par les médecins de l’époque, mais ses opposants critiquèrent le coût élevé. Aujourd’hui, on accède toujours à cet hopital par son entrée principale sur le parvis de Notre-Dame.

Source de l’image: http://fr.wikipedia.org/wiki/H%C3%B4tel-Dieu_de_Paris


Agrandir le plan

Sites touristiques à visiter dans le IV arrondissement